Dossiers
Louis Hamel DeConinckPrésidentInvestia Services financiers inc.«Il est connecté sur ses conseillers. Il est très très proche d'eux. C'est une force, surtout dans un réseau comme le sien, où il travaille avec des entrepreneurs semi-indépendants. Investia a aussi grossi avec l'acquisition de Hollis», a indiqué le jury.
Louis AllardPrésident et gestionnaire de portefeuilleAllard, Allard et Associés«C'est un gestionnaire constant qui continue sur sa lancée, avec 727 M$ d'actif sous gestion au 30 septembre, [pour une croissance de l'actif géré de 11,9 % sur un an, de 21,4 % sur trois ans et de 91,5 % sur cinq ans.] Il dirige une entreprise familiale qui réussit sur le plan des rendements et qui connaît une croissance importante», a noté le jury du Top 25.
Gestion d'actifs global alpha vient de connaître toute une poussée de croissance. L'actif sous gestion (ASG) de cette société montréalaise spécialisée dans les petites capitalisations est passé de 549,5 M$, à la fin de 2016, à 1,4 G$, à la fin de 2017, notamment grâce à sa clientèle qui comprend quatre des dix plus importants régimes de retraite publics des États-Unis.Fondée en 2008, cette société dont l'approche est ascendante s'illustre sur le plan des rendements. Au 29 septembre 2017, les rendements annualisés du portefeuille d'actions internationales à petite capitalisation ont été de 20,9 % sur 1 an, de 23,1 % sur 5 ans, et de 17,0 % depuis sa création, le 31 décembre 2009. Le portefeuille d'actions mondiales à petite capitalisation affiche des rendements annualisés de 15,9 % sur 1 an, de 20,9 % sur 5 ans, et de 14,5 % depuis sa création, le 31 juillet 2008. Ces portefeuilles, dont les rendements sont présentés avant déduction des frais, surclassent respectivement, selon la période, l'indice MSCI EAEO à petite capitalisation (net), ajoutant de 4,2 à 5 points de pourcentage à son rendement annualisé, ainsi que l'indice MSCI Monde à petite capitalisation (net), ajoutant de 1,9 à 3 points de pourcentage au rendement annualisé de cet indice.
TOP 25 - Martin Lavigne et son équipe ont propulsé la Financière Banque Nationale - Gestion de patrimoine (FBNGP) depuis qu'il en est devenu le président, en juillet 2011. L'actif sous gestion (ASG) de la firme est passé de 49 G$ au 31 octobre 2011 - avant l'intégration des firmes Wellington West Holdings et Valeurs mobilières HSBC (Canada), acquises respectivement en 2011 et en 2012 - à 70 G $ au début de 2012 et à plus de 100 G $ à la fin de 2017.«FBNGP a surperformé les cinq autres grandes banques canadiennes pour la croissance sur les six dernières années des revenus et des bénéfices avant impôts, selon l'Investor Economics profitability report», note la Banque Nationale (BN). Cette dernière atteste aussi un niveau de satisfaction des clients inégalé dans l'histoire de l'entreprise en plus d'être l'un des plus élevés de l'industrie, selon le sondage de Corporate Insights en 2016.
Paul BalthazardVice-président et directeur régional, QuébecRBC Gestion de patrimoine, RBC Dominion valeurs mobilières«Il est depuis longtemps dans l'industrie et a une grande expérience dans ce secteur. Il a implanté des méthodes éprouvées chez RBC Dominion valeurs mobilières (RBC DVM)», a noté le jury.
TOP 25 - «Habiller le client sur mesure.» Telle est la mission que Gilles Cloutier se donne en 1978 lorsqu'il quitte son poste de gérant de succursale de la défunte Prudentielle d'Amérique afin de créer son propre cabinet, Gilles Cloutier et Associés, l'ancêtre du Groupe Cloutier, à Trois-Rivières.Quarante ans plus tard, la qualité de la vision de ce pionnier des cabinets multidisciplinaires est saluée par le jury du Top 25 de l'industrie financière. Gilles Cloutier représente «un pilier du courtage indépendant», d'après ce jury : «Il fête ses 50 ans de carrière. Il a préparé la relève, avec ses enfants qui travaillent dans l'entreprise familiale, qui est rentable. Il est méritant pour l'ensemble de son oeuvre.»
Jean-François ChalifouxPrésident-directeur généralSSQ Assurance«Jean-François Chalifoux est un leader émergent. Il a déjà fait sa marque en opérant une transformation dans son organisation et en intégrant plusieurs activités de façon fonctionnelle. Il est vraiment en mode innovation», a déclaré le jury du Top 25.
TOP 25 - Que l'on compare le mouvement Desjardins à une banque l'agaçait à tel point que cela a poussé Guy Cormier à briguer la présidence de la coopérative financière pour l'élection de 2016.«Je ne voulais pas cela. J'avais le goût de proposer un modèle où l'on est fier de ses valeurs coopératives», dit Guy Cormier, président et chef de la direction du Mouvement Desjardins.
Sylvie DemersPremière vice-présidente, Réseau de succursales, et présidente, Direction du QuébecGroupe Banque TD«Sylvie Demers est une leader dynamique. Elle a fourni des résultats intéressants et elle est très engagée. Sylvie Demers est partout, présente à la fois dans l'industrie et dans sa collectivité. C'est une personne à surveiller», a dit le jury du Top 25.
Orchestrer une nouvelle vague de croissance au sein d'une organisation n'est pas facile. Ça prend notamment du talent, des ressources et des outils pour la réaliser. La présente édition du Top 25 de l'industrie financière témoigne d'une multitude de poussées de croissance notables d'institutions financières et de sociétés québécoises, amorcées par autant de dirigeants et de leaders, et soutenues par leurs équipes respectives.Celle menée par Robert Dumas, qui dirige la Financière Sun Life, Québec, lui a valu d'être nommé gagnant de la catégorie Assureurs de personnes et désigné Personnalité financière de l'année 2017.
Rien n'arrête Mireille Rondy, directrice de succursale, conseillère en placement et gestionnaire de portefeuille chez Valeurs mobilières PEAK, à Québec. Cette mère de cinq enfants a recruté six nouveaux conseillers en deux ans et a vu passer son actif sous gestion de 16 M$ en 2012 à 29 M$ en 2016, puis à 32 M$ en 2017.«Je suis arrivée dans l'industrie un peu par hasard, je terminais un emploi dans le secteur des médias et je cherchais depuis longtemps à me repositionner professionnellement, explique Mireille Rondy. J'avais des amis qui me disaient : " Si j'avais ton âge, j'irais en finance ! "»
«Je suis un passionné de la finance», lance Michel-Olivier Marcoux, président de Gestion de patrimoine ASF, une firme rattachée à MICA Capital pour son volet épargne collective.Fondée en 2014, Gestion de patrimoine ASF est composée de trois conseillers dont la pratique se distingue par le fait qu'ils bâtissent des portefeuilles personnalisés pour chacun de leurs clients.
C'est lors de son premier emploi à Toronto, au début des années 2000, que Guillaume Parent s'est senti handicapé pour la première fois. Pour accéder aux bureaux où il travaillait au centre-ville, il avait besoin d'une rampe d'accès pour fauteuil roulant.Or, ce bureau était situé devant une des bouches de métro les plus achalandées de la métropole. Chaque matin et chaque soir, il fallait installer la rampe, puis la retirer. La congestion qui en résultait pendant quelques minutes impatientait bien des passants, les policiers aussi. «Mon entrée dans le building est devenue illégale», commente Guillaume Parent, président du cabinet Finandicap et représentant en épargne collective chez Services en placements PEAK.
Top 25 - Le 6 février 2018, Finance et Investissement a dévoilé la toute nouvelle mouture de son Top 25 de l'industrie financière. C'est à ne pas manquer!
Que réserve 2018 ? Des spécialistes en placement nous font part des principales tendances macro-économiques et micro-économiques qui se développeront alors, et des meilleures stratégies offensives et défensives à adopter pour en profiter ou s'en prémunir.