Développement des affaires
FI RELÈVE – Le conseiller qui veut bien servir un client à valeur nette élevée doit organiser son bureau et ses services afin de devenir le leader dans toutes les sphères de ses finances.« Il faut que la perception du client soit que le conseiller est hot. Il faut qu'il le perçoive comme étant aussi gros qu'il l'est déjà ou plus gros encore », dit Sylvain De Champlain, président de De Champlain Groupe financier, associé et coach chez Virage Coaching.
FI RELÈVE – Matthew Rodier est le plus récent lauréat du Prix du leader de moins de 40 ans de l'Association canadienne du commerce des valeurs mobilières (ACCVM). S'il s’agit d’une belle reconnaissance pour ce gestionnaire de portefeuille âgé de 35 ans, qui a été choisi parmi 32 finalistes de partout au Canada, il n'entend pas pour autant s'asseoir sur ses lauriers.
FI RELÈVE – Avec une approche de plus en plus intégrée des services financiers, les conseillers doivent être en mesure de jongler avec plusieurs projets et plusieurs équipes en même temps au quotidien.
FI RELÈVE – En juin dernier, Investment Executive (IE) et sa publication soeur Finance et Investissement ont invité sept conseillers, qui servent des clients à valeur nette élevée, à partager leur vision du conseil.Cette table ronde, qui s'est déroulée à Toronto et en ligne, a été animée par Tracy LeMay, ancien rédacteur en chef d'IE, et Patricia Chisholm, rédactrice principale d'IE. Voici ceux qui ont partagé leurs conseils à cette occasion :
FI RELÈVE – Alors que le transfert de richesse des baby-boomers à leurs enfants prend de l'importance, un nombre grandissant de conseillers en services financiers sera amené à collaborer avec des clients milléniaux.
FI RELÈVE – Les nombreuses allégations d'inconduites sexuelles rendues publiques ces derniers jours rappellent l'importance de s'informer sur les politiques de prévention et d'intervention mises en place par un employeur potentiel avant d'y signer un contrat d'embauche.
FI RELÈVE – Travailler comme conseiller en services financiers indépendant peut nous amener à travailler de manière plus isolée, mais nous pouvons faire en sorte que ce ne soit pas forcément le cas.
FI RELÈVE – Telle une joueuse d'échecs, la présidente de la direction du Québec pour le Groupe Banque TD, Sylvie Demers, conseille à la relève de l'industrie financière de s'armer de patience.
FI RELÈVE – Robert Dumas dirige la Financière Sun Life au Québec. Après avoir été consultant dans l'actuariat pendant 28 ans, il a fait le saut dans l'industrie de l'assurance. À chaque étape de sa carrière et encore aujourd'hui, il se tourne vers des mentors informels et s'inspire des personnes qu'il croise sur son chemin. Un miroir indispensable pour toujours s'améliorer, croit-il.
FI RELÈVE - Alors que pendant toute leur carrière, la plupart des conseillers en services financiers aident leurs clients à accumuler des actifs, Ian Moyer vise à aider ses clients plus âgés à convertir leur épargne-retraite en revenus. « Beaucoup de gens retirent leur argent de leurs régimes de retraite. C'est un marché énorme », dit-il.
FI RELÈVE - Aujourd’hui première vice-présidente à la direction, Particuliers-Entreprises et Marketing à la Banque Nationale, Diane Giard a eu la chance d'occuper de nombreux postes durant sa carrière.
FI RELÈVE –Autrefois conseillère auprès des clients à valeur nette élevée, Shannon Lee Simmons s'est lancée à son compte afin d'offrir du conseil et une formation en finance à un marché mal servi : celui des clients plus jeunes et moins riches.
FI RELÈVE – Parfois, les conseillers en services financiers - même les plus performants – ont tendance à reproduire des schémas de pensée ou des comportements potentiellement autodestructeurs, explique Larry Distillio, vice-président assistant de la gestion de la pratique chez Mackenzie Investments à Toronto.
FI RELÈVE – Avec un associé, un partenaire ou un collègue de travail, il est davantage productif de gérer les tensions et les conflits que de rechercher à tout prix la cohésion, selon un article du Harvard Business Review.
FI RELÈVE – Bien utilisés, les conflits peuvent être productifs pour les courtiers, les conseillers et les équipes de gestion, les amenant à résoudre les problématiques plus efficacement.