Développement des affaires
FI RELÈVE - Depuis la crise financière de 2008, les clients accordent autant d'importance, sinon plus, à la qualité de la relation qu'ils entretiennent avec leur conseiller qu'au rendement que celui-ci peut leur offrir. C'est pourquoi les conseillers devraient maîtriser tout aussi bien les règles d'étiquette de base que les produits offerts. En affaires, le client a la préséance.
FI RELÈVE - Contrairement au domaine de la santé, où le nombre d'omnipraticiens est pratiquement égal à celui des médecins spécialistes, l'industrie des services financiers compte beaucoup plus de conseillers généralistes.« D'après mes observations, je dirais que 80 % des conseillers choisissent de desservir une clientèle diversifiée, et que 20 % d'entre eux seulement optent pour un marché de niche », affirme Sara Gilbert, consultante et fondatrice de la firme Strategist(e).
FI RELÈVE - Qu'est-ce que la majorité des lauréats du Top 25 de l'industrie financière du Québec ont en commun ? Leur meilleur investissement en carrière a été d'acquérir une formation solide ou de se consacrer pleinement à leur entreprise ou à leur employeur. Ils ont investi et se sont investis à long terme.Ainsi, lorsque notre équipe de journalistes leur a demandé quel avait été leur meilleur investissement sur le plan personnel, professionnel ou financier, 11 personnalités de l'industrie ont évoqué leur formation.
FI RELÈVE – Quel conseil les lauréats du Top 25 de l'industrie financière du Québec se donneraient-ils à eux-mêmes s'ils avaient l’occasion de se revoir à l’âge de 20 ans ? Voici quelques-unes des réponses inspirantes qui nous ont été offertes lorsque nous leur avons posé la question.
FI RELÈVE - « Beaucoup de clients hésitent actuellement à fournir des recommandations puisqu'ils estiment prendre un risque trop élevé. Les clients croient souvent qu'ils mettent leur propre crédibilité en jeu lorsqu'ils réfèrent un ami ou un membre de leur famille à leur conseiller », indique Michele Soregaroli, co-fondatrice de Transformation Catalyst.
FI RELÈVE - « Beaucoup de clients hésitent actuellement à fournir des recommandations puisqu'ils estiment prendre un risque trop élevé. Les clients croient souvent qu'ils mettent leur propre crédibilité en jeu lorsqu'ils réfèrent un ami ou un membre de leur famille à leur conseiller », indique Michele Soregaroli, co-fondatrice de Transformation Catalyst.
FI RELÈVE — Demander des recommandations à ses clients est une excellente façon de développer ses affaires, selon plusieurs conseillers qui ont accepté de partager les secrets de leur méthode.
FI RELÈVE — Demander des recommandations à ses clients est une excellente façon de développer ses affaires, selon plusieurs conseillers qui ont accepté de partager les secrets de leur méthode.
FI RELÈVE - Le conseiller senior doit consacrer du temps à son successeur et mettre en place des incitatifs qui correspondent à ses motivations.
FI RELÈVE - Le conseiller senior doit consacrer du temps à son successeur et mettre en place des incitatifs qui correspondent à ses motivations.
FI RELÈVE - Pour un conseiller indépendant qui n’a que quelques années d’expérience, la location d’un grand local à lui seul peut représenter une dépense trop importante. Une autre option déjà bien établie dans le milieu des travailleurs pigistes et des très petites entreprises, s’offre aux conseillers qui aimeraient briser l’isolation du travail à la maison : les bureaux non-traditionnels.
FI RELÈVE - Pour un conseiller indépendant qui n’a que quelques années d’expérience, la location d’un grand local à lui seul peut représenter une dépense trop importante. Une autre option déjà bien établie dans le milieu des travailleurs pigistes et des très petites entreprises, s’offre aux conseillers qui aimeraient briser l’isolation du travail à la maison : les bureaux non-traditionnels.
FI RELÈVE – Comment obtient-on une note de 97 % à son examen de l'Institut québécois de planification financière (IQPF)? « En travaillant très fort pendant trois mois », répond Pierre-Luc Lavoie, représentant en épargne collective et planificateur financier à la Caisse Desjardins Vallée de la Matapédia.
FI RELÈVE – Comment obtient-on une note de 97 % à son examen de l'Institut québécois de planification financière (IQPF)? « En travaillant très fort pendant trois mois », répond Pierre-Luc Lavoie, représentant en épargne collective et planificateur financier à la Caisse Desjardins Vallée de la Matapédia.
FI RELÈVE - Même si la conciliation travail-famille constitue une véritable gymnastique pour tous les travailleurs autonomes, les professionnels indépendants en services financiers doivent jongler avec une contrainte supplémentaire : l'obligation de rencontrer régulièrement des clients, souvent en dehors des heures de bureau.
FI RELÈVE - Même si la conciliation travail-famille constitue une véritable gymnastique pour tous les travailleurs autonomes, les professionnels indépendants en services financiers doivent jongler avec une contrainte supplémentaire : l'obligation de rencontrer régulièrement des clients, souvent en dehors des heures de bureau.