FI Relève
FI RELÈVE - Depuis la crise financière de 2008, les clients accordent autant d'importance, sinon plus, à la qualité de la relation qu'ils entretiennent avec leur conseiller qu'au rendement que celui-ci peut leur offrir. C'est pourquoi les conseillers devraient maîtriser tout aussi bien les règles d'étiquette de base que les produits offerts. En affaires, le client a la préséance.
FI RELÈVE - Contrairement au domaine de la santé, où le nombre d'omnipraticiens est pratiquement égal à celui des médecins spécialistes, l'industrie des services financiers compte beaucoup plus de conseillers généralistes.« D'après mes observations, je dirais que 80 % des conseillers choisissent de desservir une clientèle diversifiée, et que 20 % d'entre eux seulement optent pour un marché de niche », affirme Sara Gilbert, consultante et fondatrice de la firme Strategist(e).
FI RELÈVE - Qu'est-ce que la majorité des lauréats du Top 25 de l'industrie financière du Québec ont en commun ? Leur meilleur investissement en carrière a été d'acquérir une formation solide ou de se consacrer pleinement à leur entreprise ou à leur employeur. Ils ont investi et se sont investis à long terme.Ainsi, lorsque notre équipe de journalistes leur a demandé quel avait été leur meilleur investissement sur le plan personnel, professionnel ou financier, 11 personnalités de l'industrie ont évoqué leur formation.
FI RELÈVE – Quel conseil les lauréats du Top 25 de l'industrie financière du Québec se donneraient-ils à eux-mêmes s'ils avaient l’occasion de se revoir à l’âge de 20 ans ? Voici quelques-unes des réponses inspirantes qui nous ont été offertes lorsque nous leur avons posé la question.
FI RELÈVE – Vous pensiez que vous deveniez conseiller pour gérer les finances de vos clients? Surprise, vous devez aussi gérer leurs émotions.
FI RELÈVE - Si l'importance de l'apport du secteur du courtage financier au Québec pour l'industrie financière ne soulève aucun doute, il n'en demeure pas moins un secteur d'activité mystérieux, constate Denis Girouard, vice-président exécutif, directeur général, co-chef du revenu fixe et chef délégué des Marchés financiers, à la Banque Nationale.
FI RELÈVE - D'après la firme PriceMetrix, près de trois conseillers sur quatre n'ont pas de plan d'affaires. Si certains se justifient en invoquant le manque de temps, d'autres avouent qu'ils ne savent pas vraiment comment s'y prendre. Voici donc cinq clés pour réussir le vôtre.1. Prendre le tempsSelon Sylvain De Champlain, président de De Champlain Groupe financier, il est difficile pour un conseiller en début de carrière de s'arrêter pour rédiger son plan d'affaires.
FI RELÈVE - Quand Manon Létourneau est entrée à la Banque Nationale pour un travail d'été, elle était à mille lieues de se douter qu'elle y ferait carrière. Presque 32 ans plus tard, elle y est encore et oeuvre aujourd'hui comme conseillère en placement.
FI RELÈVE – Votre cabinet est présent sur plusieurs plateformes de médias sociaux, vous y faites de la promotion active et votre clientèle vous y suit. Un beau jour, un client mécontent laisse un commentaire négatif sur votre pratique sur l'une de ces plateformes.
FI RELÈVE – Fabien Major, conseiller en gestion de patrimoine, a fait son incursion dans le domaine de la finance plutôt tardivement. Car avant de songer à y faire carrière, il oeuvrait en communication, comme auteur et chroniqueur pour la radio et la télévision.
FI RELÈVE – Les conseillers débutants doivent d'abord rechercher les opportunités basées sur « l'apprentissage plutôt que la rémunération à court terme et trouver la firme qui va leur offrir les meilleures possibilités à cet égard », selon Maxime Ménard, associé principal, Gestion privée de patrimoine et gestionnaire de portefeuille, clients privés, chez Jarislowsky Fraser.
FI RELÈVE - « Le partage de l'information est l'une des grandes tendances de l'heure dans les efforts de rajeunissement de l'industrie. Comme le montre le succès du Regroupement des jeunes courtiers du Québec, cette tendance rejoint les jeunes. Ils ne craignent pas de partager l'information et les fruits de leurs expériences », dit Yan Charbonneau, directeur général de l'agent général AFL Groupe financier.
FI RELÈVE - La Grande Muraille de Chine doit se dresser entre vous et votre client, et ce, même si vous avez le même âge, note Sara Gilbert conférencière et fondatrice de la firme Développement des affaires Strategist(e).
FI RELÈVE - Avec plus de 100 millions d'utilisateurs actifs à tous les jours, Snapchat devient une plateforme intéressante pour les entreprises. Parmi celles qui l'utilisent, Goldman Sachs et CNN s'en servent par exemple pour informer leurs abonnés, ou encore faire du recrutement sur les campus universitaires à l'aide de filtres de géolocalisation.