La réorganisation en cours chez Great-West Lifeco pourrait mener les trois unités de l'entreprise à opérer sous une seule bannière.



« Nous y réfléchissons », a déclaré Paul Mahon, le chef de la direction, lors de l'assemblée générale annuelle, jeudi.

L'idée de migrer vers une seule marque est une option envisagée par la haute direction de l'entreprise, « mais nous ne le ferons que si cela permet un meilleur accès de nos clients à nos canaux de distribution et si cela nous permet d'offrir à ces clients un meilleur soutien », a précisé Paul Mahon.

La migration des trois bannières vers une seule identité n'est pas « actuellement un dossier actif », pour l'entreprise, selon Paul Mahon, mais les considérations qui sont en jeu depuis l'acquisition de London Life en 1997 et Canada Vie en 2003 par Great West demeurent les mêmes.

La principale considération pour la direction de l'entreprise consiste à trouver le canal et le positionnement les plus efficaces afin de rejoindre et desservir les consommateurs, a rappelé Paul Mahon. Au moment des acquisitions de Canada Vie et de London Life, le positionnement le plus logique semblait être de se reposer sur ces marques « à la fois très fortes et historiques », selon Paul Mahon.

Rappelons que Canada Vie tenait sa 169e assemblée générale annuelle, alors que London Life et Great-West tenaient respectivement leur 142e et 125e assemblée générale annuelle.

Le cas échéant, si la réflexion devait mener vers l'adoption d'une image commune, « un processus devrait être amorcé afin de déterminer quel nom et quelle image seraient les plus représentatifs », a ajouté Paul Mahon.

Mardi, la compagnie d'assurance Great-West Lifeco a annoncé une réduction de son effectif au Canada d'environ 1500 postes au cours des deux prochaines années, soit approximativement à 13 % de son effectif total de 12 000 employés.