Le quatrième trimestre conclut une année record pour la Banque Nationale dont le résultat net dépasse 2 M$ pour la première fois, a commenté Louis Vachon, président et chef de la direction de la Banque Nationale.



La Banque Nationale a déclaré jeudi un résultat net de 525 millions de dollars (M$) au quatrième trimestre de 2017, par rapport à 307 M$ pour le trimestre correspondant de 2016.

Le résultat dilué par action de 1,39 $ au quatrième trimestre de 2017 se compare à 78 cents par action au trimestre correspondant de 2016.

Le résultat net excluant les éléments particuliers de 531 M$ se compare à 463 M$ en 2016, une croissance de 15 %. Le résultat dilué par action excluant les éléments particuliers atteint 1,40 $, par rapport à 1,24 $ l'an dernier.

Pour l'exercice 2017, la banque affiche un résultat net record de 2,02 G$, par rapport à 1,26 G$ pour l'exercice 2016. Le résultat dilué par action atteint 5,38 $ pour l'exercice 2017, contre 3,29 $ en 2016. Ces croissances sont attribuées à la progression du résultat net de tous les secteurs d'exploitation ainsi qu'à plusieurs éléments qui ont marqué l'exercice 2016, notamment la provision sectorielle, la radiation de la participation de la banque dans l'entreprise associée Maple Financial Group et la charge de restructuration.

Le résultat net excluant les éléments particuliers de l'exercice terminé le 31 octobre 2017 s'élève à 2,05 G$, en hausse de 27 % par rapport à 1,61 G$ pour l'exercice 2016.

Le résultat dilué par action excluant les éléments particuliers aurait été de 5,45 $ pour l'exercice terminé le 31 octobre 2017, par rapport à 4,35 $ pour l'exercice 2016.

Le conseil d'administration de la banque a déclaré une augmentation du dividende sur ses actions ordinaires de 58 cents à 60 cents par action ordinaire pour le trimestre se terminant le 31 janvier 2018. Ce dividende sera versé le 1er février 2018 aux détenteurs d'actions ordinaires inscrits le 27 décembre 2017.

Gestion de patrimoine

Le résultat net du secteur de Gestion de patrimoine s'élève à 110 M$ au quatrième trimestre de 2017 comparativement à 85 M$ au trimestre correspondant de 2016, pour une augmentation de 29 %. Le résultat net excluant les éléments particuliers, qui comprennent les éléments liés aux acquisitions des dernières années, s'établit à 116 M$ au quatrième trimestre de 2017 par rapport à 92 M$ au trimestre correspondant de 2016, en hausse de 26 %.

Le revenu total du secteur de 411 M$ est en hausse de 11 % comparativement à 371 M$ au quatrième trimestre de 2016. Cette augmentation s'explique principalement par la hausse du revenu net d'intérêts, attribuable à l'amélioration des marges, ainsi que par les revenus tirés des services tarifés en raison des entrées nettes dans l'ensemble des solutions et d'une bonne progression des marchés boursiers au cours du quatrième trimestre de 2017.

Les frais autres que d'intérêts sont en hausse de 2 % par rapport au trimestre correspondant de 2016 et se chiffrent à 260 M$ au quatrième trimestre de 2017. L'augmentation est principalement attribuable à la hausse de la rémunération variable en raison de la croissance du volume d'activités du secteur générant des revenus plus élevés. Le ratio d'efficience excluant les éléments particuliers, à 61,7 % pour le quatrième trimestre de 2017, s'améliore de 5,0 points de pourcentage par rapport au trimestre correspondant de 2016.

Le résultat net du secteur de Gestion de patrimoine atteint 416 M$ pour l'exercice terminé le 31 octobre 2017 comparativement à 321 M$ pour l'exercice 2016, en hausse de 30 %. Le résultat net excluant les éléments particuliers s'élève à 439 M$ pour l'exercice terminé le 31 octobre 2017, en hausse de 92 M$ comparativement à l'exercice 2016, soit une progression de 27 %.

Le revenu total du secteur s'établit à 1 604 M$ pour l'exercice terminé le 31 octobre 2017, par rapport à 1 441 M$ pour l'exercice terminé le 31 octobre 2016. Cette augmentation s'explique par la hausse du revenu net d'intérêts, attribuable à la croissance des dépôts et à l'amélioration des marges, ainsi que par la croissance des revenus tirés des services tarifés en raison des mêmes facteurs que ceux mentionnés pour le trimestre. Les frais autres que d'intérêts s'élèvent à 1 036 M$ pour l'exercice terminé le 31 octobre 2017 par rapport à 999 M$ en 2016, une augmentation qui s'explique par la hausse de la rémunération variable et des honoraires de gestion externe en raison de la croissance du volume d'activités du secteur générant des revenus plus élevés, ainsi que par les frais de soutien aux opérations et les frais liés au développement des services aux clients fortunés dans l'Ouest du Canada. Par ailleurs, le ratio d'efficience à 63,1 % pour l'exercice terminé le 31 octobre 2017 s'est amélioré comparativement à 67,3 % pour l'exercice 2016.