La Banque Scotia rapporte mardi qu'au 3e trimestre de l'exercice financier en cours, son bénéfice net est passé depuis l'an dernier de 1,959 milliard de dollars (G$) à 2,103 G$.



Le bénéfice dilué par action s'est établi à 1,66 $ comparativement à 1,54 $ pour la période correspondante de l'exercice précédent.

« La Banque a généré d'excellents résultats trimestriels, les activités du Réseau canadien et des Opérations internationales liées aux services bancaires aux particuliers et aux entreprises ayant affiché une croissance à deux chiffres, a déclaré Brian Porter, président et chef de la direction de la Banque Scotia. En outre, nous continuons de déployer des efforts soutenus afin de prendre le virage numérique et d'améliorer l'expérience client ».

« Le Réseau canadien a connu un excellent trimestre, comme en témoigne le bénéfice de plus de 1 milliard de dollars traduisant la croissance des prêts et des dépôts, l'élargissement de la marge et la productivité accrue. Nos investissements dans les services bancaires numériques, y compris dans Tangerine, nous aideront à approfondir nos relations avec les clients », a-t-il ajouté.

Pour le réseau canadien, comparativement à la même période de l'exercice précédent, le bénéfice net attribuable aux détenteurs de titres de capitaux propres s'est établi à 1 045 M$, en hausse de 115 M$ ou de 12 %, dont une tranche de 4 % découle des profits plus élevés sur la vente de biens immobiliers. De plus, la forte croissance des prêts et l'élargissement de la marge ont été contrebalancés en partie par l'augmentation des charges autres que d'intérêts et de la dotation au compte de correction de valeur pour pertes sur créances.

Par rapport au trimestre précédent, le bénéfice net attribuable aux détenteurs de titres de capitaux propres a progressé de 74 M$ ou de 8 %, en raison surtout de la hausse des revenus d'intérêts nets puisque le trimestre comptait plus de jours, de l'élargissement de la marge et d'une solide croissance des actifs. La diminution de la dotation au compte de correction de valeur pour pertes sur créances a également contribué à la progression du bénéfice net d'un trimestre à l'autre. Ces hausses ont été atténuées par une baisse des profits sur la vente de biens immobiliers et une augmentation des charges autres que d'intérêts.

Pour les neufs premiers mois de l'exercice, le bénéfice net attribuable aux détenteurs de titres de capitaux propres s'est élevé à 2 997 M$, ce qui représente une amélioration de 215 millions de dollars, ou de 8 %. Après ajustement pour exclure un profit sur la sortie d'une entreprise de crédit-bail non essentielle au cours de l'exercice précédent, le bénéfice net s'est accru de 315 M$ ou de 12 %, dont une tranche de 5 % découle de la hausse des profits sur la vente de biens immobiliers. En outre, l'excellente croissance des prêts et des dépôts a été atténuée par une hausse des charges autres que d'intérêts et de la dotation au compte de correction de valeur pour pertes sur créances.

La robuste lancée du bénéfice a mené la Banque Scotia à bonifier son dividende trimestriel de 0,03 $ par action ordinaire, ce qui représente une augmentation de 7 % par rapport à l'exercice précédent.