Développement des affaires
FI RELÈVE - L'investissement responsable a connu un essor important ces dernières années. À preuve : les actifs sous gestion dépassaient 1,5 mille milliards de dollars au Canada en 2015, soit une augmentation de 49 % en deux ans.
FI RELÈVE - L'industrie des technologies financières (fintech) progresse à grands pas. L'émergence du blockchain et des robots-conseillers sont autant d'exemples d’innovation qui révolutionnent l'écosystème bancaire et financier.
FI RELÈVE - La tentation est grande. Un conseiller ou un planificateur financier qui fait ses débuts aura tendance à se tourner naturellement vers des membres de sa famille, des amis ou d’autres personnes de son entourage pour recruter ses premiers clients. Il s'agit assurément d'un marché à ne pas négliger, qui présente des avantages, mais aussi sa part de risques.
FI RELÈVE - Le monde du travail change. À preuve : la croissance de l'emploi au Canada a principalement été alimentée ces derniers mois par une augmentation des travailleurs à temps partiel. Résultat : un nombre grandissant de travailleurs a davantage besoin de conseils financiers pour mieux jongler avec d'importantes variations de revenus.
FI RELÈVE - Les robots-conseillers tentent de plus en plus de séduire la clientèle des investisseurs à valeur nette élevée. Les conseillers ont donc tout intérêt à intensifier leurs efforts pour répondre aux besoins changeants des clients mieux nantis.
FI RELÈVE - Les webinaires peuvent s'avérer efficaces pour échanger des informations avec les réseaux de contacts. Ces réunions virtuelles interactives constituent en effet un outil additionnel pour engager des conversations avec des clients, des collègues ou encore des spécialistes qui gravitent dans le cercle d'experts des conseillers.
PLANIFICATION FAMILIALE – La succession d'une famille monoparentale qui n’est pas bien faite met en péril le patrimoine de la succession, particulièrement si des enfants mineurs sont impliqués.
FI RELÈVE - Rappeler son client, le rencontrer à intervalles réguliers, lui envoyer l'information complémentaire promise, cela semble le b.a.-ba d'une solide relation avec la clientèle. Mais le conseiller doit être bien organisé pour pouvoir assurer un tel suivi.En effet, de nombreux facteurs peuvent amener le conseiller à négliger ces bonnes pratiques : des journées chargées, l'accumulation de courriels et d'appels, des oublis, la gestion d'urgences...
FI RELÈVE - La planification des vacances est à la fois stimulante et stressante. Entre le choix d'un itinéraire et le moment du départ, il y a beaucoup de boulot à accomplir avant de pouvoir véritablement se détendre.
FI RELÈVE – Frédéric Perman, vice-président au développement des affaires chez Financière S_entiel, cumule plus de 20 années d’expérience dans l’industrie des services financiers. Ce Français d’origine a commencé comme conseiller à la London Life en 1995, quelques mois seulement après s’être installé au Québec.
FI RELÈVE – De nombreux conseillers souhaitent devenir indépendants. Ce choix présente certains avantages, comme l’occasion de se libérer des structures d’une grande entreprise ou la possibilité de contrôler davantage les choix de produits de placement pour ses clients. Mais il y aussi des inconvénients. D’où l’importance, avant de faire le grand saut, de bien peser le pour et le contre d’une telle décision.
FI RELÈVE - Les cours d’économie seront de nouveau obligatoires en cinquième secondaire dès la rentrée prochaine. Une nouvelle qui a ravi le milieu de la finance, fervent partisan d’inculquer les bonnes pratiques aux consommateurs dès leur jeune âge. Voici, selon les conseillers, les notions que les élèves devraient acquérir en priorité à travers ces cours.
FI RELÈVE – Attirer des conseillers juniors représente un atout indéniable pour la croissance d'une société de services financiers, à condition de les rémunérer adéquatement.Normand De Champlain en a fait l'expérience quand sa fille Audrée s'est jointe à son cabinet en tant que conseillère en sécurité financière et représentante en épargne collective en 2015.
FI RELÈVE – Médecins, entrepreneurs, enseignants... De nombreux conseillers ont choisi de viser un ou plusieurs types particuliers de clients plutôt que de rester généralistes. Cela procure des avantages indéniables, à condition de bien choisir sa cible.«Pour atteindre les meilleurs rendements en fonction des ressources disponibles - le principal enjeu est le temps -, c'est important pour les conseillers de se concentrer sur un ou plusieurs marchés», dit Larry Distillio, vice-président adjoint, gestion de la pratique, de Placements Mackenzie.
FI RELÈVE – On vous demande d'écrire votre biographie pour le site de votre cabinet ou pour un événement auquel vous participez, mais vous ne savez pas quoi écrire ?
FI RELÈVE – Investissez-vous pleinement dans votre carrière, mais prenez le temps de bien faire les choses sans rechercher les raccourcis, conseille Louis Allard, président de Allard, Allard et Associés, une société de portefeuilles active depuis 1995.