Développement des affaires
DÉVELOPPEMENT DES AFFAIRES – Au moins 50 % de la population a besoin de réfléchir avant de parler.
Les conseillers seraient en mesure d'accroître le rendement net de leurs clients d'environ 3 % par an grâce à l'application de certaines pratiques axées sur l'élaboration de portefeuilles, l'encadrement comportemental, l'emplacement de l'actif et d'autres types de services reposant sur des relations, selon une recherche de Placements Vanguard Canada Inc., destinée aux conseillers.
FI RELÈVE - Papa de quatre enfants âgés entre quatre et neuf ans et vice-président de De Champlain Groupe financier, Patrick Ducharme suggère aux jeunes professionnels indépendants en services financiers de prendre le temps de bien planifier l’arrivée de leur(s) enfant(s).
DÉVELOPPEMENT DES AFFAIRES - Oui, le printemps est un moment pour se ressourcer ou se reposer, mais c'est également une excellente période pour développer ses affaires et faire bourgeonner son réseau.
EN DIRECT DE L'IQPF – Le règlement d'une succession et la protection des actifs sont directement assujettis à la planification de la retraite et à la planification successorale. La situation se confirme également dans le cas où il y a constitution d’une société.
CONGRÈS DE L'IQPF - « Pourquoi est-ce que les clients ne mettent pas en place les recommandations faites par leur planificateur financier? », demande Josée Blondin, psychologue en développement organisationnel, conférencière et formatrice à l'Institut Québécois de planification financière (IQPF).
DÉVELOPPEMENT DES AFFAIRES- Les objectifs financiers doivent représenter un vrai défi et faire sortir le conseiller de sa zone de confort. Il y aura toujours de nouveaux sommets à atteindre et il doit en être conscient.
DÉVELOPPEMENT DES AFFAIRES – Si les conseillers influencent souvent la vie de leurs clients, plusieurs d'entre eux ne sont même pas conscients de l'impact qu'ils ont sur ceux avec qui ils interagissent.
DÉVELOPPEMENT DES AFFAIRES – Dans les événements de réseautage, avez-vous l'impression de perdre l'intérêt de votre interlocuteur rapidement? Est-ce que vos clients semblent parfois s'ennuyer après quelques minutes de rencontre?
DÉVELOPPEMENT DES AFFAIRES – Les femmes vivront plus longtemps que leur mari, elles sont plus susceptibles de référer leur conseiller à leurs amis et à leur famille en plus d'être des clientes généralement plus loyales. Les conseillers doivent donc s'assurer de bien servir cette tranche de leur clientèle afin d'éviter de la perdre au profit du concurrent.
FI RELÈVE - Quelque 40 % des répondants de notre récent sondage en ligne sur les grands enjeux de l'industrie des services financiers jugent que les conseillers qui débutent dans l'industrie ont besoin d'être mentorés par un conseiller d'expérience. Avant de prendre un jeune sous son aile, il faut toutefois réfléchir aux éléments suivants.Le tempsCertes, le temps est une denrée rare chez les conseillers, mais former un collaborateur junior ne se fait pas d'un seul coup. «Il faut compter au minimum cinq ans. Idéalement, il faudrait même commencer à y songer 15 ans à l'avance !» affirme Luc Doyon, un psychologue qui a accompagné des représentants dans leur relève.
TOP 11 DES CABINETS MULTIDISCIPLINAIRES – Pas trop vieille, pas trop jeune, bien entretenue, mais pas trop en ordre; tous les goûts sont dans la nature pour les conseillers qui achètent des clientèles.
« Le sujet de conversation préféré de tous les gens est le même: eux-mêmes », soutient Chester Santos, un expert de la mémoire basé à San Francisco.
TOP 11 DES CABINETS MULTIDISCIPLINAIRES - Toutes les sources interrogées le confirment: il y actuellement plus d’acheteurs de clientèles que de vendeurs. On retrouverait 30 acheteurs par vendeur. Comment expliquer que les conseillers préfèrent acheter des « books » existants plutôt que de faire de la prospection?
FI RELÈVE - Étonnamment, les conseillers qui travaillent encore avec papier, stylo et classeurs font légion. « C'est le cas surtout de ceux qui font carrière depuis plus longtemps, fait ressortir Danielle Ducharme, directrice, Groupe de clients privés et conseillère principale en placement avec Patrimoine Hollis. Ils ne voient que la tâche à accomplir et non le résultat dont ils peuvent bénéficier.»