Économie/marchés
Les cinq prochaines années se feront sous le signe de la croissance, à un rythme stable et appuyé par une faible inflation, selon l'analyse BMO Gestion mondiale d'actifs.
Un surplus non négligeable de 2,4 milliards de dollars (G$) apparu dans les coffres de l'État permet au gouvernement Couillard d'avoir de l'ambition: tout à la fois baisser les impôts, financer un plan de lutte à la pauvreté et réinjecter des centaines de millions dans les réseaux de la santé et de l'éducation.
Très nombreux sont les conseillers financiers qui vous disent aujourd’hui d’acheter sur faiblesse, ou selon l’expression consacrée, «buy the dips». Est-ce vraiment la bonne façon d’agir actuellement ?
Les changements récents du Régime de rentes du Québec (RRQ) permettront à terme une couverture élargie pour l’ensemble des Québécois à la retraite. 

Les contribuables canadiens au revenu le plus élevé ont vu leur part du gâteau augmenter en 2015, selon des données rendues publiques mercredi par Statistique Canada.
Le Fonds des générations, mis sur pied il y a dix ans pour réduire l'endettement du gouvernement, est sur le point d'atteindre ses objectifs, selon une analyse de la Chaire de recherche en fiscalité et en finances publiques, qui invite Québec à se retenir de diminuer les versements à ce fonds pour offrir des baisses d'impôts aux contribuables, par exemple.
Les Canadiens de la génération Y, ou milléniaux, sont doublement plus enclins à utiliser les services d’un robot-conseillers pour leur placement que les investisseurs des autres générations, selon un rapport de BMO Gestion de patrimoine.
L’accroissement de l’endettement des ménages provoqué par l’appréciation de l’immobilier résidentiel est le principal risque qui pèse sur l’économie canadienne, affirme Stephen Poloz en entrevue avec Les Affaires, lors d’un passage à Montréal. Le gouverneur de la Banque du Canada (BdC) juge cependant que ce risque est encore gérable.
Qu'il s'agisse de politiciens, de riches hommes d'affaires ou de dirigeants de grandes entreprises, les Canadiens figurent parmi les principaux utilisateurs de paradis fiscaux, et ce, en toute légalité, rapporte CBC/Radio-Canada.
Peu de jours passent sans que l’on s'inquiète du niveau atteint par les marchés boursiers. Qu'à cela ne tienne, les investisseurs ne cessent d'acheter et les indices continuent leur marche vers des sommets toujours plus hauts. Est-ce raisonnable de faire fi d'une valorisation boursière aussi élevée ?
Les marchés émergents ont connu des rendements à deux chiffres solides cette année, mais la stratège Jitania Kandhari affirme que cette catégorie d'actifs n'a fait que traverser une phase de rattrapage. Les évaluations demeurent raisonnables, dit Mme Kandhari, chef de la recherche macroéconomique mondiale pour les pays émergents auprès de la société new-yorkaise Morgan Stanley Investment Management.
Quel conseil donneraient les économistes Stéfane Marion, François Dupuis et Pierre Cléroux à leur ancien collègue Carlos Leitão? La réponse est unanime : baisser les impôts, ont-ils suggéré lors d’une conférence organisée par le Conseil des relations internationales de Montréal (CORIM), jeudi à Montréal.
L’inflation pointe. Que doit-on favoriser dans les portefeuilles ? Les obligations à rendement réel et les titres de pays émergents semblent avantagés.
WEBINAIRE GRATUIT - Les mesures fiscales touchant les sociétés privées proposées par le ministère des Finances du Canada, le 18 juillet dernier, et les ajustements subséquents ont bouleversé les planifications fiscales des clients.