La Réserve fédérale a décidé de maintenir les taux d'intérêt à leur niveau actuel en raison de la performance de l'économie américaine, tout en reconnaissant qu'il y avait de l'incertitude entourant la nouvelle administration du président Donald Trump.



Par voie de communiqué, mercredi, la banque centrale a indiqué, au terme de sa première réunion de l'année, que le marché de l'emploi continuait à se raffermir, que l'inflation se trouvait près de sa cible de deux pour cent et que l'activité économique demeurait stable.

La fourchette de son taux directeur demeure donc entre 0,50 % et 0,75 %.
La Fed a toutefois ajouté avoir besoin de plus de temps pour analyser la situation économique et qu'elle envisageait toujours une augmentation progressive des taux d'intérêt, sans toutefois fournir d'échéancier à ce sujet.

De nombreux économistes prévoient que la Réserve fédérale attendra avant de procéder à un resserrement monétaire, le temps que M. Trump mette de l'avant certaines de ses politiques. L'institution voudrait également voir si les intentions du président républicain de renégocier ou annuler certains accords commerciaux auront des conséquences néfastes sur la croissance économique.

Le communiqué de la Fed n'était pas accompagné de détails supplémentaires. Sa présidente, Janet Yellen, n'a pas donné de conférence de presse.

Le mois dernier, la banque centrale avait procédé à une faible hausse de son taux directeur pour la première fois depuis décembre 2015. La Réserve fédérale avait continuellement abaissé les taux d'intérêt pour aider le secteur bancaire et relancer l'économie à la suite de la crise financière mondiale de 2008.