Le produit intérieur brut (PIB) du Canada augmentera davantage que prévu en 2017 en raison d'une hausse des dépenses et des investissements, selon les prévisions publiées jeudi matin par le Directeur parlementaire du budget.



Cette croissance devrait atteindre 2,8 %, soit 0,3 de point de pourcentage au-dessus des prévisions d'avril. À titre de comparaison, le budget fédéral dévoilé en mars prévoyait une croissance du PIB de 1,9 % cette année.

Les ménages canadiens dépensent plus, l'investissement résidentiel est à la hausse tout comme les achats d'équipement et de matériel.

Le déficit budgétaire pour l'année financière en cours sera toutefois plus élevé que ce que le Directeur parlementaire du budget avait prévu en avril.

Il devrait s'élever à 21,4 milliards de dollars (G$), une augmentation de 0,7 G$ par rapport à avril en raison de la faiblesse des revenus du gouvernement.

Le budget de 2017 prévoyait un déficit encore plus important de 23,5 G$.
Les dépenses promises en infrastructure sont plus lentes que prévu, note le Directeur parlementaire du budget dans son rapport, les provinces et les municipalités les ayant reportées en 2017-2018.