Industrie
Plus présente à l'international depuis 2014, la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ) a vu sa masse salariale à l'extérieur du pays plus que tripler pour atteindre 25,14 millions de dollars (M$) à la fin de la dernière année, révèlent des données obtenues par La Presse canadienne en vertu de la Loi sur l'accès à l'information.
Diversico obtient 10,2 M$ en financement de trois partenaires financiers, soit un assureur, une institution financière et un fonds de travailleurs pour financer ses acquisitions récentes et futures.
Diversico fait l'acquisition du cabinet Alain Guay Services Financiers (AGSF) en partenariat avec Louis Gagnon, vice-président du cabinet acquis. Il s'agit de la 41e acquisition de la société depuis 1996 et la plus importante sur le plan financier.
Elle investit 180 $ en début de carrière et lègue 7 millions $ à son décès. La recette de Grace Groner ? Les dividendes et… la discipline.
C’est ce que les autorités d’Ukraine ont découvert la semaine dernière en mettant les pieds dans un atelier où s’alignaient plus de 200 ordinateurs destinés à créer une «monnaie de substitution» frauduleuse.
Les derniers grands manufacturiers indépendants de fonds communs de placement (FCP) sont-ils sur la pente glissante des fusions et acquisitions ?
CI Financial, basée à Toronto, a confirmé jeudi avoir conclu une entente afin d’acquérir Sentry Investissement, également de Toronto. La transaction regroupera deux des plus importants cabinets indépendants de gestion d'actifs du Canada.
Une recherche de l'institut C.D. Howe suggère que le Canada adopte une formule actuarielle basée sur la logique pour déterminer l'âge d'accès aux prestations de vieillesse au lieu de s'en remettre aux hommes d'État qui choisissent un chiffre au gré de leurs besoins politiques. Selon cette méthode, l'âge de la retraite passerait de 65 à 66 ans dès 2025.Il y a environ un an, Robert L. Brown, chercheur, actuaire et analyste chez RBC Assurances, qui s'est intéressé à la question de la retraite durant la majeure partie de sa vie, a découvert une formule, élaborée par des actuaires du Royaume-Uni pour le gouvernement britannique, pour hausser l'âge d'admissibilité.
Lysander Funds, firme d'investissement de Toronto, porte le nom d'un vénérable avion de la Deuxième Guerre mondiale, le Westland Lysander.«Cet avion au dessin d'aile innovateur, s'il n'était pas très rapide, était par contre très fiable et effectuait des missions derrière les lignes ennemies, explique Richard Usher-Jones, président et chef de la direction de Lysander. Nous nous sommes dit que si nous créions une firme qui incarnait le même esprit, nos clients s'en trouveraient contents.»
Une firme peut utiliser des mesures incitatives pour motiver ses meilleurs conseillers sans biaiser leurs recommandations, assurent des dirigeants de cabinets multidisciplinaires interrogés. Il reste que les autorités de réglementation scrutent ce genre de mesures incitatives, ce qui fait que celles-ci risquent de devenir de plus en plus compliquées à mettre en place.Ainsi, en décembre 2016, les Autorités canadiennes en valeurs mobilières (ACVM) dévoilaient l'Avis 33-318, «Analyse des pratiques de rémunération des représentants», qui définit 27 pratiques de rémunération, dont 17 sont critiquées, certaines engendrant un conflit d'intérêts potentiel ou réel.
Le plus grand risque qui menace les affaires des conseillers et des dirigeants de cabinets multidisciplinaires est sans conteste le risque de nature réglementaire, dont principalement celui de la possible abolition des commissions de suivi.C'est ce que révèle le sondage mené dans le cadre du Top 11 des cabinets multidisciplinaires de 2017 de Finance et Investissement.
Le conseil des professionnels en services financiers (CDPSF) sera responsable de la formation continue des 7 400 représentants en épargne collective du Mouvement Desjardins.Les représentants de Desjardins auront ainsi accès à de la formation, en ligne et en salle, par l'intermédiaire du CDPSF et de sa plateforme web. À l'exception des formations réservées à la Chambre de la sécurité financière (CSF) et à l'Institut québécois de planification financière (IQPF), les représentants de Desjardins pourront obtenir l'ensemble de leurs unités de formation continue (UFC) grâce à ce partenariat.
Pour résoudre les différents problèmes liés aux commissions intégrées, les Autorités canadiennes en valeurs mobilières (ACVM) devraient mieux les encadrer plutôt que de les interdire, clament plusieurs acteurs de l'industrie.Concrètement, les ACVM pourraient notamment plafonner les commissions intégrées, interdire les commissions sans conseil, imposer des limites aux frais d'acquisition reportés (FAR) et favoriser de meilleures divulgations au client, d'après des mémoires déposés en réponse à la consultation 81-408 sur l'option d'abandonner les commissions intégrées.