Industrie
Les autorités canadiennes en valeurs mobilières (ACVM), dont fait partie l'Autorité des marchés financiers (AMF), sont en voie de finaliser une classification normalisée des risques pour les organismes de placement collectifs (OPC), valable à la fois pour les fonds communs de placement (FCP) et les fonds négociés en Bourse (FNB). La démarche, qui prévoit l'implantation de ce classement dans l'aperçu du fonds, reçoit l'approbation d'une majorité de commentateurs, mais certains soulèvent des objections fondées, de telle sorte que la partie n'est pas encore jouée.Pour l'essentiel, les ACVM retiennent la structure en cinq niveaux de risque que met déjà en avant l'Institut des fonds d'investissement du Canada (IFIC). Élaborée à partir de la notion d'écart-type, cette classification vise idéalement à couvrir une période historique de 10 ans et se découpe en cinq niveaux : faible (de 0 à moins de 6), faible à moyen (de 6 à moins de 11), moyen (de 11 à moins de 16), moyen à élevé (de 16 à moins de 20), élevé (20 et plus).
En poste depuis le 2 mai, le nouveau président du conseil d’administration (C.A.) et chef de la direction de La Capitale, Jean St-Gelais, compte prendre le pouls de son organisation durant l’été avant de déterminer les prochaines actions à mettre en oeuvre.
Gestion AGF annonce une croissance de 6 % du total de l'actif géré au deuxième trimestre de 2016, mais une baisse des bénéfices issus de l'exploitation, à 111,1 millions de dollars (M$), en comparaison avec 117,1 M$ pour la période de trois mois correspondante de l'année précédente.
Une des erreurs les plus communes et coûteuses des investisseurs qui partent à la retraite ou qui s'y trouvent déjà est de prendre trop de risques de placement. Les faibles rendements du marché obligataire en sont partiellement responsables. Mais les conseillers financiers et les firmes qui les emploient sont eux aussi à blâmer s'ils placent leurs propres intérêts au-dessus de ceux de leurs clients vieillissants.
Un à un, les assureurs vie ont annoncé qu'ils abandonnaient les concours de vente sous forme de congrès et de voyages toutes dépenses payées. Existe-t-il une autre formule pour récompenser les meilleurs conseillers en sécurité financière ?«Oui, ce sont les concours organisés par les agents généraux (AG). Ils organisent déjà leurs propres concours de vente. Ils doivent continuer à le faire, à condition de s'appuyer sur de hauts standards d'éthique, car ils seront observés de près par le régulateur et par les consommateurs», prévient Robert Landry, consultant et ex-vice-président exécutif chez AXA Canada.
Le conflit qui oppose depuis plusieurs mois le Conseil des Professionnels en services financiers (CDPSF) et la Chambre de la sécurité financière (CSF) a été soumis à l'arbitrage par le CDPSF en avril dernier, a appris Finance et Investissement.
L'entente conclue lundi entre les divers ministres des Finances du pays, à l'exception de ceux du Québec et du Manitoba, divise les syndicats et le patronat.
DIAPORAMA - Les nouvelles technologies financières, ou « fintech », modifient l’univers des services financiers de différentes manières, soit par les relations clients ou encore l’analyse des différents produits.
TRANSFERT D'ENTREPRISE - Lorsqu’une société est sur le point d’être vendue et qu’elle ne rencontre pas les critères prévus par la Loi de l’impôt sur le revenu (LIR), des stratégies fiscales doivent être considérées afin de se conformer aux critères relatifs aux actifs admissibles.
FI TV- Renouvellement de la Solution IQPF, révision de la plateforme informatique et intégration de la finance comportementale, ce ne sont pas les projets qui manquent. Jocelyne Houle-LeSarge, présidente-directrice générale de l'Institut québécois de planification financière (IQPF) nous en parle.
FI TV - Jocelyne Houle-LeSarge, présidente-directrice générale de l'Institut québécois de planification financière (IQPF) explique la place de plus en plus importante que prendra la finance comportementale dans la vie des planificateurs financiers.