Industrie
EN DIRECT DE L'IQPF – Détenir des biens immobiliers ou mobiliers aux États-Unis, c'est exposer sa succession à quelques surprises si la planification n'a pas été faite adéquatement.
PRIMEUR - Un conflit oppose le Conseil des Professionnels en services financier (CDPSF) et la Chambre de la sécurité financière (CSF), a appris Finance et Investissement.
EN DIRECT DE L'IQPF - Le titre de planificateur financier apporte de la notoriété, mais les barrières à l’entrée peuvent ralentir les ardeurs de certains conseillers.
EN DIRECT DE L'IQPF - Peu d'organisations se réjouiraient d’une baisse d'achalandage de 81 %. Mais pour l'Institut québécois de planification financière, cela a déjà été une bonne nouvelle !
EN DIRECT DE L'IQPF - La pratique du planificateur financier évolue rapidement, alors que la technologie prend une place toujours plus importante. Dans un tel contexte, quel visage aura le pl. fin. du futur ?
TOP 12 DES MULTIDISCIPLINAIRES - Les incitatifs à la vente, comme les concours de vente en assurance, devraient-ils être abolis ou mieux encadrés ? Voici ce que les conseillers avaient à dire sur la question.
DIAPORAMA- L’équipe d’analystes de la Banque Scotia identifie quatre acheteurs potentiels à Richardson GMP tout en lui accordant une valeur approximative de 500 M$.
L’entreprise d’innovations technologiques iGeny vient de conclure une alliance avec le Centre national de courtage d’assurance (CNCA) pour que les conseillers de cette dernière aient accès à sa bibliothèque virtuelle.
les clients évoluent dans un environnement de faibles taux d'intérêt, voire de taux négatifs. Malgré tout, il est possible de réaliser des rendements à l'échéance intéressants dans le marché obligataire, pourvu qu'on soit prêt à prendre plus de risques, disent les spécialistes.Ainsi, les principales banques centrales ont réduit leur taux directeur pour stimuler l'économie et dévaluer leur devise. Cela a bien entendu un impact sur le marché obligataire (sauf indication contraire, les rendements à l'échéance annuels prévalaient durant la semaine du 3 avril).
Le programme des gestionnaires en émergence du Québec (PGEQ), qui doit donner de précieux actifs à gérer à des firmes qui en ont besoin, a connu un faux départ. L'actif qui devait leur être distribué initialement en septembre 2015 le sera sous peu.Une première phase de distribution des mandats, soit celle liée à la gestion alternative, a commencé en février. La seconde phase, liée à la gestion traditionnelle, est prévue en mai, selon Finance Montréal, le promoteur du programme.
Dans ce deuxième d'une série de trois articles sur les polices sans représentants attitrés pour lesquelles les clients se retrouvent sans service, aussi nommées polices orphelines, nous examinons ce que plusieurs acteurs de l'industrie pointent comme étant à l'origine des problèmes de ces polices, soit la rémunération.Ainsi, trois ans après que l'Autorité des marchés financiers (AMF) a demandé aux assureurs de prendre des mesures afin de réduire le problème lié aux polices orphelines, l'industrie a évolué.
En juin, dans le cadre du Congrès 2016 de l'Institut québécois de planification financière (IQPF), Finance et Investissement prépare sur le Web une série d'articles qui feront le point sur l'événement, mais aussi sur le métier de planificateur financier. Quelle est la demande de l'industrie ? Que pensent les jeunes conseillers de cette profession ? À lire en juin sur notre site.
À moins d'une modification législative prochaine de la part du gouvernement du Québec, l'Autorité des marchés financiers (AMF) pourrait commencer dès cette année à sévir contre les courtiers qui versent une rémunération en valeurs mobilières à leurs conseillers par l'intermédiaire d'une société en assurance de personnes ou d'une société par actions non inscrite.C'est ce qu'a souligné Eric Stevenson, surintendant de l'assistance aux clientèles et de l'encadrement de la distribution à l'AMF. Celui-ci prenait part à une discussion sur les initiatives et les politiques en matière de réglementation des Autorités canadiennes des valeurs mobilières (ACVM), lors du 10e Colloque de conformité du Conseil des fonds d'investissement du Québec (CFIQ) qui s'est tenu à la fin d'avril.