Nouvelles
Au lendemain du vote, concentrez-vous sur la capacité de vos clients à assumer le risque, sur les allocations de leur portefeuille et sur leur position fiscale, pas sur le tapage.
Le conseiller doit rapidement effectuer une revue des positions européennes dans les portefeuilles qu'il gère et s’assurer de bien comprendre les impacts potentiels du Brexit afin de les expliquer à ses clients, indique Francis Sabourin.
FI RELÈVE - Un conseiller peut augmenter sa clientèle et la fidéliser de multiples manières. Deux représentants racontent une de leurs astuces de développement des affaires qui a donné un coup de pouce significatif à leurs activités.Vitrine prometteuseEn août 2014, André Lacasse, planificateur financier chez Services financiers Lacasse, à Brossard, s'est lancé dans le marketing de contenu. À raison de deux textes par mois, il alimente le blogue (http://www.services financierslacasse.com/#!blogue/crsg), qu'il a créé lui-même grâce à un site de création de blogues trouvé sur Internet.
Les obligations canadiennes ont offert un rendement intéressant aux investisseurs depuis le début de l'année. Que leur réserve l'après Brexit? Tout indique que cette bonne performance va se poursuivre d'ici la fin de l'année.
Une des erreurs les plus communes et coûteuses des investisseurs qui partent à la retraite ou qui s'y trouvent déjà est de prendre trop de risques de placement. Les faibles rendements du marché obligataire en sont partiellement responsables. Mais les conseillers financiers et les firmes qui les emploient sont eux aussi à blâmer s'ils placent leurs propres intérêts au-dessus de ceux de leurs clients vieillissants.
La Cour supérieure condamne Valeurs mobilières Desjardins (VMD) à payer 1,06 M$ aux conseillers en placement Carol Jean et Benoît Leclerc. VMD les avait congédiés en novembre 2011 en raison de transactions non déclarées pour des comptes offshore aux Bahamas.
Un à un, les assureurs vie ont annoncé qu'ils abandonnaient les concours de vente sous forme de congrès et de voyages toutes dépenses payées. Existe-t-il une autre formule pour récompenser les meilleurs conseillers en sécurité financière ?«Oui, ce sont les concours organisés par les agents généraux (AG). Ils organisent déjà leurs propres concours de vente. Ils doivent continuer à le faire, à condition de s'appuyer sur de hauts standards d'éthique, car ils seront observés de près par le régulateur et par les consommateurs», prévient Robert Landry, consultant et ex-vice-président exécutif chez AXA Canada.