Nouvelles
Le bénéfice net pour les détenteurs d'actions ordinaires de Great-West Lifeco est en hausse de 7 %, atteignant 659 M$, au deuxième trimestre (T2) de 2015, comparativement à la même période en 2014.
La poursuite déposée par l'AMF dans le district judiciaire de Saint-François à l’encontre d'Alain Véronneau, de Sherbrooke, contient huit chefs pour placements illégaux sans prospectus, neuf chefs pour exercice illégal de l’activité de courtier en valeurs et neuf chefs pour avoir fourni des informations fausses ou trompeuses aux investisseurs.
Daniel Bubis, président-directeur général de la société de Winnipeg Tetrem Capital management, dit que le marché des actions canadiennes a besoin de l'adrénaline qu'apporterait une croissance économique mondiale plus forte pour le propulser à un plus haut niveau.
NOUVELLES DU MONDE - Le conseil d’administration de l’Ombudsman des services bancaires et d’investissement (OSBI) nomme Sarah P. Bradley comme prochain ombudsman.
Près du tiers des Canadiens, soit 31 %, n’a aucune assurance de type vie, voyage, accident, invalidité, maladies graves ou soins de longue durée, selon le rapport produit par l’Institut Info-Patrimoine BMO. Ce pourcentage atteint même 37 % chez les baby-boomers.
Pour le deuxième trimestre de 2015, la Société Financière Manuvie a inscrit un résultat net attribué aux actionnaires de 600 millions de dollars (M$) et un résultat dilué par action ordinaire de 0,29 $, ce qui représente un recul en comparaison avec 943 M$ et 0,49 $ à la période correspondante de 2014.
DÉVELOPPEMENT DES AFFAIRES – Même si les mythes sur les Autochtones dans des réserves persistent, plusieurs conseillers et institutions financières s’intéressent à cette clientèle, et ça rapporte.
Investir une partie du paiement rétroactif de la Prestation universelle pour la garde d'enfants (PUGE) dans un régime enregistré d'épargne-études (REEE) permet de générer une croissance à l'abri de l'impôt et de maximiser les subventions gouvernementales associées à ce programme.
Pour le deuxième trimestre de 2015, Fiera Capital inscrit un résultat net ajusté attribuable aux actionnaires de 18,1 millions de dollars (M$) ou 0,26 $ par action (de base et dilué), ce qui représente une progression en comparaison de 16,3 M$ ou 0,23 $ par action (de base et dilué) pour la période correspondante de 2014.
DÉVELOPPEMENT DES AFFAIRES – Parfois, en revenant de vacances, le conseiller peut avoir de la difficulté à reprendre le collier. Comment éviter de se retrouver submergé sous le stress à peine quelques jours après son retour au travail?