Nouvelles
Le climat de la Terre change inexorablement. L'économie, la politique, la finance, la géographie... Toutes les sphères de nos sociétés écoperont. C'est pourquoi les changements climatiques représentent le risque numéro un pour les investisseurs, affirment certains analystes.
Le taux de chômage a augmenté de 0,2 point de pourcentage en août, pour atteindre 7 %, en raison d'un nombre accru de personnes à la recherche de travail, d’après Statistique Canada.
NOUVELLES DU MONDE - Nominations, promotions, changements de réseau, accomplissements exceptionnels: restez à l'affût des nouvelles touchant les gens de l'industrie financière québécoise.
Les firmes qui quittent l’Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières (OCRCVM) devront payer l'intégralité de leur frais d’adhésion.
BMO Investissements n'acceptera plus les ordres d'achats de titres de série I de six portefeuilles de sa gamme de fonds en prévision de leur retrait de la vente, en plus de mettre fin à la série T5 de cinq portefeuilles et à la série T8 de trois portefeuilles.
DÉVELOPPEMENT DES AFFAIRES - Après avoir profité d'une pause pour mener à bien un projet personnel, prendre soin de leur famille ou relever de nouveaux défis professionnels, d'anciens conseillers décident parfois de revenir au métier de conseiller. Peuvent-ils espérer retrouver leur carrière au point où ils l'avaient laissée ?«Lorsqu'on décide de s'accorder un temps d'arrêt, on doit généralement vendre sa clientèle. Si le contrat de vente comporte une clause de non-concurrence, il faudra repartir à zéro», indique Sara Gilbert, consultante et fondatrice de la firme Strategist(e).
Alors nous sommes en récession. Du moins nous l'étions. En effet, pour un deuxième trimestre consécutif, le PIB réel canadien a reculé. De 0,5% (à rythme trimestriel annualisé) cette fois-ci, comparativement à 0,8% au premier trimestre. On définit une récession comme étant 2 trimestres consécutifs de décroissance.
La Banque Laurentienne du Canada a déclaré mercredi un bénéfice net de 44,2 millions de dollars (M$), ou 1,44 $ par action, pour le troisième trimestre, comparativement à 40,1 M$ ou 1,27 $ par action pour la période correspondante de l'exercice précédent.