Nouvelles
Les mouvements de panique et les bulles spéculatives montrent que les marchés financiers ne sont pas toujours efficients. Selon Robert J. Shiller, prix Nobel d'économie en 2013, les investisseurs ne sont pas rationnels de manière systématique. Peut-on alors profiter de l'irrationalité des marchés ?«Il y a moyen de lire le comportement des marchés. Par exemple, on peut détecter l'excès de confiance des investisseurs lorsque les ratios cours/bénéfices moyens atteignent des niveaux stratosphériques et que les gens continuent d'acheter. Il y a alors une frénésie, le marché est dopé», affirme Pierre Saint-Laurent, maître d'enseignement au Département de finance à HEC Montréal. La bulle technologique à la fin des années 1990 en est un bon exemple.
En février, le ministre des Finances du Québec, Carlos Leitão, a rencontré huit économistes québécois dans le cadre de ses consultations prébudgétaires. Après cette rencontre, le ministre a dit vouloir «jouer de prudence» dans son prochain budget.Plusieurs facteurs expliquent qu'on encourage le ministre à la prudence. Pour ne donner qu'un exemple, l'incertitude concernant les visées protectionnistes de la nouvelle administration du président américain Donald Trump pourrait, notamment, avoir un effet sur l'économie québécoise. Rappelons que pour l'année 2015 seulement, la valeur des exportations de marchandises du Québec vers les États-Unis représentait 72,4 % de la valeur totale des exportations québécoises internationales, selon des chiffres publiés par le ministère de l'Économie, des Sciences et de l'Innovation.
L'engouement des investisseurs pour les fonds négociés en Bourse (FNB) pousse le Mouvement Desjardins à lancer sa propre gamme de paniers de titres.La coopérative financière a déposé, début février, un prospectus provisoire visant l'émission de neuf FNB. Quatre d'entre eux sont des FNB Desjardins multifacteurs à volatilité contrôlée et quatre autres sont des FNB Desjardins à revenu fixe canadien. Le FNB Desjardins d'actions privilégiées canadiennes complète la gamme.
L'industrie hypothécaire continue de se faire secouer. La SCHL augmentera les taux de la prime d'assurance pour la troisième fois en trois ans !Vous trouverez dans le tableau les changements applicables à partir du 17 mars 2017. On y voit clairement que la nouvelle tarification de la SCHL vise non seulement les hypothèques assurées lorsque la mise de fonds est inférieure à 20 % du prix d'achat de la propriété, mais qu'elle augmente significativement les taux pour des hypothèques traditionnelles qui sont souvent assurées aux frais des prêteurs lorsqu'elles sont vendues par titrisation à des investisseurs. Ceci aura comme impact que les taux hypothécaires augmenteront davantage pour les nouveaux prêts traditionnels et les refinancements !
L'utilisation de la technologie des registres distribués, ou blockchain, implique que des informations, incluant des renseignements personnels, vont quitter la juridiction canadienne et seront partagées au-delà des frontières physiques et logiques classiques.«Il faut déterminer si on peut accepter ça ou non, et comment il est possible de protéger ces informations», signale Chadi Habib, premier vice-président, technologies de l'information, au Mouvement Desjardins.
PLANIFICATION FAMILIALE - Un couple qui envisage de contracter une assurance vie payable au second décès pour couvrir sa facture d'impôt sur ses REER prend-il la bonne décision ? Il importe surtout qu'il ne s'appauvrisse pas, précisent certains observateurs.Ainsi, dans son article intitulé «Couvrir l'impôt des REER, une bonne affaire ?», paru dans le numéro d'août dernier de La Cible, le magazine de l'Institut québécois de planification financière (IQPF), le planificateur financier Jean-Nagual Taillefer, du Groupe financier Praxis, à Laval (http://bit.ly/2kQCzaE), présente une étude de cas. Tous deux âgés de 65 ans, Pierre et Yvonne ont des enfants. Ils cumulent un capital total de 500 000 $ en REER et devront retirer environ 17 000 $ par année de leurs épargnes enregistrées. Ils songent à contracter une l'assurance vie payable au second décès de 265 000 $ afin de financer l'impôt sur le REER. Jean-Nagual Taillefer conclut que dans leur situation, cette option de couverture ne constitue pas la meilleure solution pour eux.
Plus loin dans les pages de ce numéro, vous trouverez notre dossier sur la planification financière et fiscale pour la famille. Finance et Investissement vous invite non seulement à lire les textes inclus dans ce numéro du journal, mais aussi à poursuivre sur le Web où vous pourrez découvrir des textes exclusifs sur l'achat immobilier en groupe, les REEI et la planification pour les familles monoparentales ou reconstituées.
L'union fait la force, même en finances personnelles. Mettre en place des stratégies de planification fiscales familiales peut avoir une forte incidence sur la valeur du patrimoine d'une famille au fil des ans.Il est possible de poser des gestes non seulement pour alléger la facture fiscale, mais aussi pour augmenter la valeur qui sera laissée en héritage. L'analyse de la situation financière et familiale dans son ensemble est la clé qui permet de trouver des stratégies sur mesure venant en aide aux familles. Voici quelques idées.
La Grande-Bretagne ne plaisante pas avec l'évasion fiscale. Les conseillers fiscaux britanniques qui «soupçonnent des stratagèmes d'évasion fiscale et d'évitement fiscal agressifs sont tenus de le signaler à l'agence du revenu et de ne pas en informer le client. Autrement, ils encourent une peine d'emprisonnement pouvant aller jusqu'à 14 ans». C'est ce qu'a fait remarquer l'Association canadienne des agents financiers lors d'une intervention à la Chambre des communes (http://tiny.cc/3uhzhy). Le Canada n'a pas emprunté cette voie. Toutefois, les conseillers en matière de fiscalité - principalement les comptables et les avocats - ont la vie de moins en moins facile au Canada. Depuis octobre 2016, l'Agence du revenu du Canada (ACR) est en mesure de repérer les conseillers ayant des méthodes «agressives» en les reliant aux dossiers d'individus soupçonnés d'évasion fiscale. Certains de ces conseillers pourraient être poursuivis en vertu du Code criminel. De plus, les personnes qui divulguent volontairement un acte d'évasion fiscale pourraient éventuellement être tenues de révéler le nom des conseillers qui les ont aidées. Telle est la récente recommandation du Comité consultatif sur l'observation à l'étranger (http://tiny.cc/1xhzhy). La ministre responsable de l'ARC, Diane Lebouthillier, s'est montrée réceptive à cette suggestion (http://tiny.cc/7lizhy).
Du quatrième trimestre de 2016 au premier trimestre de 2017, le bénéfice net de la Banque Scotia se maintient, à 2 G$.
NOUVELLES DU MONDE – Un ancien directeur principal pour le grand Montréal au Mouvement Desjardins, Éric Williams, vient de se joindre à Gestion FÉRIQUE.
Toujours en processus de révision de ses activités, le Mouvement Desjardins prévoit utiliser les 775 millions de dollars (M$) découlant de la vente de Western annoncée plus tôt ce mois-ci pour accélérer certains investissements à l'interne dans de nouvelles technologies, mais aussi pour tenter de réaliser d'autres acquisitions au Canada.
Les cotisations aux régimes enregistrés d'épargne retraite (REER) ont atteint 39,2 milliards de dollars (G$) en 2015, en hausse de 1,5 % par rapport à 2014. Le nombre de cotisants reste pratiquement inchangé depuis 2009, à un peu moins de 6 millions de contribuables, selon Statistique Canada.
En 2016, la compagnie d’assurance Empire Vie a déclaré un résultat net en augmentation de 40,6 % par rapport à 2015, soit une hausse de 108,6 M$ à 152,7 M$.
Le Mouvement Desjardins a vu ses excédents avant ristournes fléchir de 9,5 %, à 1,8 milliard de dollars (G$), l'an dernier, un recul qui s'expliquerait en partie par des investissements supplémentaires dans de nouvelles technologies ainsi que le versement d'indemnités de départ liées à des réductions d'effectifs.
BMO Gestion d'actifs lance six fonds négociés en Bourse (FNB) à l'Aequitas NEO Exchange (Neo Bourse). Ces nouveaux paniers d’actions investissent dans le marché des obligations du Trésor américain, segmenté en trimestre.
NOUVELLES DU MONDE – Le cabinet de services financiers Diversico, Experts-Conseils nomme Marie-Christine Léveillée comme coordonnatrice aux nouvelles affaires et aux opérations et Cody Bourque à titre de conseiller de soutien au vice-président.