Nouvelles
Les grandes institutions financières pèsent de plus en plus lourd dans l'industrie des fonds communs de placement (FCP). Est-ce de mauvais augure pour les conseillers indépendants ?Entre 2010 et 2015, les parts de marché des manufacturiers canadiens de FCP de Scotia, RBC, BMO, Manuvie et TD ont vigoureusement augmenté, selon les statistiques d'Investor Economics (voir le tableau). Les chiffres de Desjardins et de la Banque Nationale, plus modestes, reflètent le fait que ces deux organisations servent principalement le Québec.
Retraites anticipées, pénurie de relève, guerre des prix, petits investisseurs laissés pour compte ; nombreux sont ceux qui redoutent l'abolition des commissions intégrées préconisée par les Autorités canadiennes en valeurs mobilières (ACVM), en raison des répercussions importantes anticipées sur l'industrie des fonds communs de placement.«Avec toutes les conséquences prévisibles, sans compter celles auxquelles on ne pense même pas, est-il nécessaire d'aller jusqu'à l'abolition ?» C'est ce que se demande François Bruneau, vice-président, administration-Investissement chez Groupe Cloutier.
FOCUS FCP - Alors que le géant des fonds communs de placement de Toronto, Société de Gestion AGF, approche de son soixantième anniversaire l'an prochain, son président du conseil et chef de la direction, Blake Goldring, prévoit de grandes festivités.Placements AGF, la filiale de gestion de placement d'AGF, s'est efforcée de retrouver sa trajectoire de croissance positive depuis que la crise financière mondiale de 2008 a déstabilisé l'entreprise. AGF, toujours l'un des 10 premiers gestionnaires de portefeuille du Canada, a connu une période difficile de plusieurs années de sous-performance des placements, de roulement des gestionnaires de portefeuille, de rachats de fonds de détail et de départs de clients institutionnels.
Bien que les banques augmentent leur part de marché d'actif en fonds communs de placement (FCP) année après année, certaines sociétés de FCP de niche continuent d'augmenter leur actif sous gestion (ASG).«Ces sociétés se concentrent sur des secteurs d'activité que les grands manufacturiers ne couvrent qu'en surface. Ils offrent des solutions précises pour des secteurs en demande», dit Dan Hallett, vice-président et associé chez HighView Financial Group.
Si l'industrie des fonds communs de placement (FCP) était une course automobile, Fidelity serait un bolide de tête.En 2015, Fidelity est arrivée au premier rang des manufacturiers canadiens pour les entrées nettes de FCP (+ 9,77 G$), révèle Investor Economics dans son analyse «2016 Insight Annual Review». Elle revient ainsi en tête de ce classement, place qu'elle avait occupée pour la dernière fois en 2011. Et la société occupe le troisième rang au palmarès des parts de marché au Canada avec des parts de 7,1 %, après RBC Gestion mondiale d'actifs et Gestion de placements TD.
Y a-t-il une bulle du crédit en Chine ? La classe moyenne québécoise est-elle en déclin ? La Grèce peut-elle refuser de payer sa dette ? Des taxes sur les boissons gazeuses, les croustilles et la crème glacée pourraient-elles contribuer à réduire l'obésité au sein de la population ? Quel est le seuil de revenus nécessaire pour faire partie du 1 % des personnes les plus riches du Québec ? Ce livre explique les tenants et les aboutissants de 60 sujets d'actualité économique, traités en quatre ou cinq pages chacun. Illustré de nombreux graphiques, tableaux et photos, il instruit et captive comme un bon journal ou une bonne émission d'affaires publiques. L'ouvrage a été écrit par Gérald Filion, journaliste de Radio-Canada, et l'économiste François Delorme, qui enseigne à l'Université de Sherbrooke. Un beau cadeau de Noël à offrir...
Dans ma dernière chronique, j'ai expliqué la façon dont fonctionne l'impôt minimum de remplacement (IMR) avec un exemple simple. (http://bit.ly/2dnWSO9)Rappelons que lorsque l'IMR est supérieur à l'impôt dû, c'est le montant de l'IMR qui doit être payé dans l'année. L'excédent est remboursable sur une période de sept ans par la suite.
Le 21 septembre dernier, la Cour du Québec, division administrative et d'appel, rejetait l'appel par l'Autorité des marchés financiers (AMF) d'une décision prononcée le 23 octobre 2014 par le Bureau de décision et de révision (BDR) rejetant avec dissidence la demande d'imposition de pénalité administrative en regard de divers intimés 1.Les pénalités administratives recherchées devant le BDR avaient trait à des infractions de délit d'initié et de tuyautage.
La taille de l'industrie canadienne des fonds d'investissement, qui incluent les fonds communs de placement (FCP), les fonds négociés en Bourse (FNB) et les fonds distincts, a plus que doublé entre février 2009 et juillet 2015. L'actif sous gestion est passé de 604 G$ à 1 400 G$, selon Investor Economics.Toutefois, la firme de recherche met en garde contre tout excès d'optimisme, puisque d'après elle, les années de croissance facile sont choses du passé.
Menacés de disparition, les concours de vente destinés aux conseillers en sécurité financière pourraient survivre s'ils récompensent autre chose que les volumes de primes.«Il faut reformuler le but des concours de vente afin de mieux les conserver», propose Robert Landry, consultant et ancien vice-président exécutif chez AXA Canada. Ce dernier propose quelques ingrédients d'éventuels concours de vente réformés, alors que bon nombre d'assureurs réévaluent leur offre de mesures incitatives destinées aux conseillers.
Les deux-tiers des canadiens qui ont un conseiller en services financiers ont fortement l'impression de tirer profit des comptes enregistrés fiscalement avantageux, selon les résultats d'un récent sondage.Ceci laisse à penser que les conseillers apportent une valeur ajoutée en s'assurant que la plupart de leurs clients ont des comptes enregistrés, tels qu'un compte d'épargne libre d'impôt (CELI) et un régime enregistré d'épargne-retraite (REER), dit Hugh Murphy, directeur général de Credo Consulting, de Mississauga, en Ontario.
Les Canadiens sont de plus en plus endettés. Ce qui ne les empêche pas pour autant de mettre de l'argent de côté alors que le Canada vient au 15e rang des pays où l'on épargne le plus.
FI TV - Pas besoin d'être un maniaque de la vidéo pour produire des capsules pour ses clients, rappelle Hugo Neveu, conseiller en sécurité financière, représentant de courtier en épargne collective et courtier hypothécaire chez SF3.
NOUVELLES DU MONDE - À l’aube de sa soixantaine et après treize années à la barre de l’entreprise, Richard Gagnon quittera la présidence d’Humania Assurance d’ici la fin de la présente année afin d’amorcer une phase moins active de sa carrière.