BMO Investissements lance deux nouveaux fonds conçus pour aider à diversifier la répartition sectorielle des portefeuilles et à compenser leur concentration sur les marchés canadiens.



Le BMO Fonds international d'actions et le BMO Fonds japonais procurent un accès ou une exposition aux marchés des actions, et des facteurs de rendement différents de ceux des marchés canadiens.

« Plusieurs investisseurs canadiens investissent une grande part de leur portefeuille sur le marché canadien, alors que le Canada ne représente que 4 % des marchés des actions à l'échelle mondiale, a mentionné Kevin Gopaul, chef - BMO Gestion mondiale d'actifs Canada. Le BMO Fonds international d'actions et le BMO Fonds japonais permettent de composer de meilleurs portefeuilles en y ajoutant une exposition à des marchés internationaux offrant des facteurs de rendement différents de ceux des marchés canadiens. »

Le BMO Fonds international d'actions offre plus précisément une exposition aux marchés internationaux des actions, « lesquels devraient continuer à rebondir en raison de politiques monétaires accommodantes et d'une réduction des risques politiques », selon BMO. Les économies internationales sont plus diversifiées par secteur et ont une exposition plus limitée aux entreprises du secteur des ressources que le Canada, analyse BMO.

Le BMO Fonds japonais procure pour sa part un accès aux marchés japonais des actions, « lesquels devraient profiter d'une croissance économique plus marquée que stimulent les exportations », prévoit BMO. L'économie japonaise est davantage exposée aux entreprises des secteurs industriels et des produits de consommation, et est moins dépendante des entreprises du secteur des ressources que le Canada, lit-on dans le document de présentation.