blueximages_123RF Banque d'images

Les ventes nettes de fonds négociés en Bourse (FNB) continuent à gruger des parts de marchés aux ventes nettes de fonds commun de placement (FCP), selon de récentes données de l'Association canadienne des FNB et de l'Institut des fonds d’investissement du Canada, compilées par Finance et Investissement.



Pour les six premiers mois de 2017, les ventes nettes de FNB cotés à une Bourse canadienne s'élevaient à 15,3 milliards de dollars (G$), ce qui représente pratiquement la moitié (49,1 %) de celles de fonds commun. Durant cette période, les ventes de FCP se chiffraient à 31,2 G$.

L'évolution de ce ratio illustre à quel point l'adoption des FNB a été rapide. Pour l'ensemble de l'année 2014, les ventes nettes de FNB ne représentaient que 18 % de celles des FCP. Ainsi, cette année-là, les ventes annuelles de FNB se chiffraient à 10,36 G$ et celles de FCP, à 58,58 G$.

Sur le plan de l'actif sous gestion, les FCP continuent de dominer leur paysage des fonds d'investissement. Or, encore une fois, la part de marché de ces fonds se fait gruger par les FNB.

Ainsi, à la fin de 2014, l'actif sous gestion en FNB (76,7 G$) représentait 6,7 % de celui des FCP (1141 G$). Au 30 juin dernier, l'actif géré en FNB (130,9 G$) représentait alors 9,3 % de celui des FCP (1414,6 G$).

Si ce rythme de croissance est maintenu, on devrait atteindre un ratio d'un dollar d'actif en FNB pour 10 dollars d'actif en FCP d'ici le milieu de 2018.

Encore plus de manufacturiers

Par ailleurs, à la fin de juillet, on retrouvait 24 manufacturiers de FNB au Canada. À la fin de décembre 2014, on en comptait à peine neuf.

iShares, BMO, Vanguard, Horizons et PowerShares continuent de dominer sur le plan de l'actif géré, avec une part de marché cumulative de 91,7 %.

En tout, 15 manufacturiers affichent une part de marché inférieure à 0,5 % en termes d'actif. Toutefois, la grande majorité d'entre eux ont pénétré le marché canadien depuis moins de deux ans.