dedivan1923 / 123rf

La combinaison du léger ralentissement de l'économie canadienne, à l'augmentation des taux '’intérêt, devrait exercer une certaine pression sur la performance globale des crédits à la consommation en 2018. Cependant, le plus récent rapport sur l'industrie de TransUnion montre que les Canadiens devraient maintenir leur taux de défaut de paiement à un niveau relativement stable l'année prochaine.



Si le taux de défaut de paiement graves de la part des consommateurs pour dettes non hypothécaires et le taux de défaillance grave associé aux prêts hypothécaires devraient se maintenir plus ou moins à niveau, TransUnion attend une disparité plus importante sur le taux de défaut de paiement grave des cartes de crédit. Selon eux, ce taux devrait passer à 3,63 % au quatrième trimestre 2018, contre 3,02 % pour la même période en 2017.

« Les Canadiens devraient continuer à bien s'en sortir en 2018, mais il n'est pas exclu que les cartes de crédit subissent, l'année prochaine, la hausse la plus élevée en matière de taux de défaut de paiement », a déclaré Matt Fabian, directeur de la recherche et de l'analyse industrielle pour TransUnion Canada.

Au niveau du solde non hypothécaire des consommateurs, TransUnion prévoit une augmentation d'un peu moins de 1 % l'année prochaine, passant à 22 440 $ au quatrième trimestre 2018, contre 22 249 $ au quatrième trimestre 2017. Le solde moyen non hypothécaire des consommateurs devrait également augmenter pour les cartes de crédit à des fins générales, passant à 4 220 $ au quatrième trimestre 2018, contre 4 155 $ au quatrième trimestre 2017.

En revanche, le solde moyen des prêts hypothécaires devrait légèrement diminuer et passer à 239 056 $ au quatrième trimestre 2018, contre 240 029 $ au quatrième trimestre 2017.

Ces données statistiques sont tirées des informations contenues dans la base de données de TransUnion sur le crédit à la consommation.