m2k7 / 123RF Banques d'images

Le compte d’épargne libre d’impôt (CELI) perd de sa popularité.



Les Canadiens ont cotisé en moyenne 4 592 $ dans leur CELI en 2016, une baisse de près de 1 000 $ comparativement à 5 531 $ l'année précédente, révèle un sondage de BMO Groupe financier. Or, les Canadiens prévoient même contribuer encore moins en 2017, avec une cotisation moyenne anticipée de 4 325 $.

L'insuffisance de fonds à investir (43 %) et le besoin de liquidités pour régler d'autres dépenses (36 %) sont les principaux motifs évoqués pour cette baisse de cotisations, indique le sondage effectué en ligne en décembre dernier.

Les Québécois ont cotisé en moyenne 4 168 $ dans leur CELI en 2016. Les épargnants de la Colombie-Britannique sont les Canadiens qui ont contribué le plus l'an dernier (5 898 $), alors que ceux des Prairies ont cotisé le moins (3 220 $). En Ontario, les cotisations moyennes s'élèvent à 4 771 $, tandis que les résidents de l'Alberta ont quant à eux contribué 3 849 $.

Les épargnants canadiens détiennent néanmoins plus d'argent dans leur CELI, soit 17 328 $ en moyenne en 2016, par rapport à 17 133 $ l'année précédente.

Leurs connaissances globales du CELI sont aussi en hausse. Ainsi, 78 % des répondants sont au fait que les droits de cotisation inutilisés du CELI sont reportés, une augmentation de 18 point par rapport à 2015. Près de deux tiers (64 %) connaissent les pénalités fiscales susceptibles de s'appliquer aux cotisations excédentaires, aux retraits et aux sommes versées de nouveau au cours d'une même année.