Obtenir un taux de remplacement du revenu de 60 % à la retraite, et ce, sans toucher à son épargne personnelle, est-ce trop beau pour être vrai? Pas du tout… à condition d’être un peu patient.



Grâce à la bonification du Régime de rentes du Québec (RRQ) annoncée l'automne dernier, les retraités qui repoussent à 70 ans le versement de leurs prestations du RRQ et de la pension de la Sécurité de la vieillesse (PSV) « pourront bénéficier d'une couverture publique complète de leurs besoins à la retraite ». C'est en tout cas la conclusion d'une récente étude de la Chaire de recherche en fiscalité et en finances publiques de l'Université de Sherbrooke.

Lire la suite via Avantages.ca