Les consultations sur le projet de loi 141 ont continué mercredi à la Commission des finances publiques de l’Assemblée nationale avec la présentation de la présidente et chef de la direction de la Chambre de la sécurité financière (CSF), Marie Elaine Farley.



Accompagnée de Me Stéphane Rousseau, administrateur indépendant de la Chambre, de Gino Savard, premier vice-président de la Chambre et président d'un cabinet de services financiers, ainsi que de Me Marc Beauchemin, avocat, la dirigeante a livré son point de vue en se demandant si les consommateurs seraient bien protégés avec ce texte.

Lire aussi : Encadrement de l'assurance : plusieurs poids, plusieurs mesures?


Rappelant que la CSF est un organisme d'autoréglementation encadrant « plus de 32 000 professionnels qui conseillent le public en épargne collective, en assurance de personnes, en assurance collective de personnes, en plans de bourses d'études et en planification financière », Marie Elaine Farley a souligné que la mission de l'organisme qu'elle préside consistait à « assurer la protection du public, par la formation, la déontologie et la discipline de [ses] membres ».

Lire la suite via Conseiller.ca