PLANÈTE FINANCE – Le prince héritier de l'Arabie saoudite, Mohammed Ben Salmane, souhaite ouvrir les portes du pays aux investisseurs étrangers.



Premier pays exportateur de pétrole au monde avec plus de 6 880 millions de barils par jour, l'économie saoudienne est à risque et souhaite se diversifier.

Le prince était justement dans la capitale du pays, Riyad, mardi pour présenter son mégaprojet de zone de développement économique, nommé NEOM, d'une superficie de 26 500 km2, avec des investissements anticipés supérieurs à 500 G$, d'après les informations recueillies par divers médias internationaux.

NEOM touchera neuf secteurs, soit : l'énergie et l'eau, la mobilité, l'alimentation, la haute technologie, la biotechnologie, les sciences technologiques et numériques ainsi que les médias et le divertissement.

Le projet sera développé dans une zone franche, ce qui implique qu'elle aura ses propres règles, un incitatif fiscal et économique important pour les investissements étrangers, tel qu'indiqué dans un article de L'Express.