PLANÈTE FINANCE - La dette mondiale a atteint un niveau record de 233 billions de dollars américain au troisième trimestre de 2017, d’après une analyse de l'Institute of International Finance (IIF), publié dans un article de Bloomberg.


Il s'agit d'une augmentation de 16 billions de dollars américains par rapport à la fin de 2016, selon l'analyse. Avec une population mondiale estimée à 7,6 milliards, la dette moyenne par habitant sur la planète est ainsi supérieure à 30 000 $.

Ce nouveau record pourrait avoir un impact sur la volonté des banques centrales de relever le taux d'intérêt, d'après les analystes de l'IIF.

Ces derniers s'appuient sur la capacité des entreprises et des gouvernements à mettre de l'argent au service de la dette pour expliquer leur propos.

Cependant, en même temps que la dette du secteur privé non financier a atteint des sommets historiques au Canada, en France, à Hong Kong, en Corée du Sud, en Suisse ainsi qu'en Turquie, le ratio dette versus produit intérieur brut a diminué pour un quatrième trimestre consécutif, souligne Bloomberg.

Le ratio est autour de 318 %, soit 3 % inférieur au taux du troisième trimestre de 2016, selon l'IIF.

Les analystes de l'IIF identifient la croissance supérieure à ce qui était anticipée, l'inflation en hausse en Chine et en Turquie et les efforts pour limiter l'accumulation des dettes en Chine et au Canada ont contribué à cette baisse.